Exemples de réalisations

Réfrigérateur de 1957 relooké

Ce réfrigérateur vient de traverser six décennies à garder au frais des aliments, il est temps qu’il soit rafraichi à son tour ! Il est successivement nettoyé et démonté par son propriétaire, puis décapé, passé à l’aérogommage, dépoussiéré, puis peint à la peinture époxy.

D’abord une couche noire à l’intérieur pour le fond du logo Harley Davidson, passage au four, puis découpe au laser et collage d’un masque épargnant en feuille de silicone spécial haute température pour le logo. La peinture de l’intérieur en gris métallisé est posée et cuite à son tour.

Viennent ensuite les couleurs de l’extérieur, le blanc brillant, le noir CVO et le orange perlé de la marque de motos américaine. Et de nouvelles décennies l’attendent devant lui à nouveau !

Cadre vélo Motobécane en Watson White

Le Watson White est un blanc mat élégant qui, associé à une couleur de contraste, rehausse la qualité de finition et l’impact visuel de l’objet peint. Comme ce cadre de vélo Motobécane magnifiquement relooké par Clément F.

 

Harley Davidson FXR

Pour cette fois, on ne vous montre aujourd’hui que l’essentiel de la Harley Davidson FXR de 1989. Les photos de détails de la bête sur ses roues vous seront présentées sur cette même page après son remontage dans quelques jours. Cadre et éléments en Ultra Black Chrome, cylindres et accessoires en Rouge Intense double couche avec ailettes polies. Restez connectés !

 

NUANCES DE BRILLANCES

Sur les photos ci-dessous on peut clairement distinguer deux nuances de noir. La première, sur un cadre + jantes + autres pièces d’une BMW R100 RT1, un noir de brillance de 80%. Proche de l’origine, c’est ce qui se faisait de façon standard à l’époque de sa fabrication.

Sur les trois images suivantes deux cadres de YAMAHA RDLC 350, avec un noir à brillance 95%, clairement le signe de la volonté de se démarquer par un rendu bien plus moderne.davdavdavbtybtybty

LAVERDA 1000 3 CL 1976

La LAVERDA 1000 est à la moto ce que la LAMBORGHINI COUNTACH est à la voiture: une légende.

La LAVERDA 1000 Jota, 90 cv, 230 km/h, est sacrée moto la plus puissante et la plus rapide au monde en 1976. Cette année-là et les trois suivantes elle remporte le Avon Production Championship en Angleterre, devançant toutes ses concurrentes, y compris les japonaises.

Après un début de fabrication difficile, l’usine utilisa de façon occasionnelle mais assez récurrentes des pièces différentes dans une même série notamment en fonction des aléas d’approvisionnement de la part des sous-traitants. Il n’est donc pas rare que des motos d’une même série soient légèrement différentes, ou que des motos d’une série ultérieure aient été équipées d’éléments moteur ou châssis d’une série plus ancienne, cela n’étant en aucun cas une preuve de non originalité du modèle.

Machine au moteur exceptionnel mais à l’équipement perfectible, la 1000, depuis la version 1974, devient une moto homogène dotée d’emblée d’équipements de premier choix dont une très efficace fourche Ceriani de 38mm de diamètre et des freins à disques AV signés Brembo, une référence.

Fin Août 1972, la première 1000 3 cylindres de série sort de l’usine sous sa version définitive composée notamment d’un gros phare Bosch 200mm (non H4), d’un échappement 3 en 2, d’un réservoir acier et des freins à tambour Laverda 2ème génération.

Textes et images issues du site http://www.laverdamania.net

Cadre et pièces de ce modèle restaurées par LASER ÉPOXY180_19

dav

Salon Historic Auto

Bonne nouvelle N° 3: rendez-vous à nouveau au parc de La Beaujoire de Nantes mais cette fois-ci dans le hall XXL, pour le grand salon Historic Auto les 17 et 18 février prochain.

LE salon du Grand Ouest à ne pas manquer. On vous attend nombreux pour en prendre plein les yeux !